Généralités drulonnes

Introduction

Les Drulons ont habité le grand marais, désigné sous le nom de l'étang de Lekmalior par les Sages de Sala, mais véritablement connu sous le nom de Rietroum pendant plus de mille années. La vie dans le marais peut être dure et a eu comme conséquence un peuple qui reflète un tel environnement. Leur histoire a été remplie de trahisons, de guerres de clan sanglantes, et de plusieurs guerres saintes. Cependant, ils ont crée une partie des plus belles toiles, tapisseries et des étoffes que le monde ait vu. En fait, chaque aspect de la vie des Drulons tourne autour d'un équilibre complexe entre la beauté et la mort. Il est inscrit dans leurs croyances que pour chaque décision prise il y a une réaction égale et opposée, et en conséquence ils tendent à réagir plus lentement sur des problèmes pour prendre le temps d'analyser tous les résultats possibles.

Histoire

Les origines du peuple Drulon sont assez incertaines, néanmoins selon certains sages notables, les réfugiés d'une civilisation éteinte ayant trouvé les ruines d'un ancien temple auraient fondé une nouvelle société à cet endroit. Il est un fait connu qu'il existait probablement une civilisation plus ancienne vivant à cet endroit avant la Grande Rupture, qui extermina presque totalement cette dernière, ne laissant qu'une coquille d'humanité à la place. Selon le calendrier Drulon la cité de Waerrn fut fondée sur le site du vieux temple il y a 1120 années.

La création de Waerrn a une grande signification pour les Drulons dans le sens qu'elle marque le début de la civilisation Drulon mais aussi symbolise le fondement de leur religion moderne. Les premiers habitants découvrirent des gravures et des artefacts d'une grande importance dans le temple, datant de bien avant la Grande Rupture. Ces gravures transmettent l'enseignement de Choath et l'histoire de la création du monde. Selon ces textes, le Reitroum serait le berceau de la vie, et la religion Drulon la première du monde.

Les Drulons connurent environ deux siècles d'isolation avant d'entrer en contact avec les premiers missionaires et diplomates de Sala. Au début les Drulons entretinrent des relations plus que chaleureuses avec les émissaires, les invitants chez eux, dans l'espoir de leur faire réaliser leur égarement religieux, et finalement les émissaires furent invités au temple pour voir les écrits sacrés de Choath de manière à leur montrer que la seule vrai religion était celle des Drulons. Mais les émissaires refusèrent d'accepter cela et accusèrent les prêtres d'avoir eux même gravés les textes et d'être des hérétiques. De telles accusations eurent pour conséquence le renvoi définitif des émissaires. Un des villages extérieurs du grand marais qui était néanmoins encore visité par les prêtres Salaniens demanda un jour le droit de se convertir à leur religion. Ceci déclencha la colère du Suva-Tovari qui considéra cette demande comme un acte de rebellion et envoya des troupes raser ce village et un village avoisinant, tuant tout le monde et amenant une paix fragile pour les quarante années à venir. Plus tard d'autres villages se rebellèrent se mettant sous la protection de Sala. Furieux le Suva-Tovari déclara la guerre une nouvelle fois, une guerre qui résultat en l'éradication de plusieurs villages dont certains sur le territoire de Sala. Le Suva-Tovari fit aussi ériger des postes fortifiés aux frontières de Reitroum. Des relations tendues s'en suivirent pendant des années jusqu'au jour où le roi de Sala décida de lancer une croisade contre « les fausses écritures ». Cette croisade dura des années et causa de grandes pertes dans chaque camp. Les guerriers Drulons étaient braves mais ne pouvaient pas faire face à l'armée organisée de Sala, s'en suivirent alors des batailles de guerilla dans les parties les plus difficiles d'accès du marais. Les troupes de Sala ne pouvaient se déplacer dans ces parties du marais et la guerre s'acheva sans aucune victoire pour un des deux peuples.

Deux cent cinquante ans passèrent, des guerres déchirèrent le monde, quand les Drulons affaiblis par une terrible épidémie furent de nouveau la cible des Salaniens qui déclenchèrent une seconde croisade contre Waernn. Les armées de Sala progressèrent rapidement, décimant les faibles Drulons ayant survécut à l'épidémie. Elles arrivèrent aux portes Waerrn. N'ayant pas pu amener du matériel de siège dans les landes marécageuses, les Salaniens décidèrent de bloquer l'approvisionnement en eau et nourriture dans l'espoir d'affamer les Drulons. Mais l'épidémie restée en suspend dans le marais attaqua le campement des Salaniens, qui en une nuit furent tous décimés.

Plus tard les Drulons découvrirent un remède à l'épidémie et se mirent à reconstruirent les villages rasés durant la seconde croisade. Un acte marquant arriva néanmoins peu après lorsque les salaniens, trahirent un village Drulon à la frontière en ouvrant ses portes pendant la nuit et en y tuant silencieusement tout les membres pendant leur sommeil. Cet acte provoqua la fureur du Suva-Tovari qui rassembla une grande armée, extermina plusieurs villages Salaniens, et tua les agresseurs ayant commis le massacre lâche des Drulons. Il déclara aussi que désormais à chaque Drulon tué, trois Salaniens mourraient, à chaque village Drulon exterminé, trois villages Salaniens seraient brûlés. La marécage a aussi été déclaré terre interdite aux salaniens.

Depuis lors, seules de simples escarmouches à la frontière ont eu lieu. Le Suva-Tovari Nalor a été sacré Prélat au cours d'un chaud après-midi de 1114 Après-Révélation. Lors de sa marche vers le trône du Soleil, de vives lumières ont été vues dans le ciel. Ces lumières ont été interprétées par la population comme un grand signe de Choath désignant Nalor comme son élu. Depuis Nalor parle au nom de Choath et a promis de grandes choses au peuple Drulon.

Géographie

Le peuple Drulon vit dans Reitroum, le grand marécage situé au sud est du continent d'Ariyure. Les Drulons ont divisé ce territoire hostile en six parts, chacune destinée à un clan. Au centre du marécage se trouve la cité de Waerrn, bâtie sur les ruines d'un temple d'une autre civilisation détruite durant « La Grande Rupture ».

Religion

La religion est omniprésente dans la vie des Drulons. Chaque être vivant du grand marécage est considéré comme sacré et grandement respecté par tous, chaque chose à son utilité et le gaspillage est inacceptable dans le grand marécage. Chaque voyageur est le bienvenue dans le marécage pour entendre les enseignements du dieu Drulon Choath, néanmoins les propos hérétiques et les blasphèmes sont considérés comme des insultes terriblement graves et sont punis en conséquence. L'ancien Temple de Choath est la résidence de Nalor et est considéré comme l'endroit le plus sacré au monde.

Les prêtres sont choisis durant une épreuve de connaissance pour la plupart ou enlevé à leurs parents pour être élevés par les prêtres dès leur plus jeune âge. Les Tovari sont les prêtres et le Suva-Tovari est un Prélat qui est la plus haute instance religieuse et gouvernementale. Les Mar-Tovari sont les Grands Prêtres choisis par Nalor, le Suva-Tovari, ce sont en général des experts en plantes et alchimie, ils servent de porte-parole au Suva-Tovari et sont craint et respectés

Les Drulons croient fermement que chaque âme est prédestinée à accomplir de grandes choses pour s'élever dans la lumière de Choath. Tant que ces grands faits ne sont pas accomplis l'âme retourne au bassin de Loewyth , berceau de la vie originelle pour être réincarnée sur terre. Si néanmoins l'âme à accompli ses actes glorieux, elle deviendra un avec Choath et s'abreuvera de sa force, dans le cas contraire Serath amènera l'âme en enfer pour être puni pour l'éternité.

De manière générale, l'on pourraitrésumer le Panthéon des Drulons comme suit :
  • Choath : Dieu créateur.
  • Adrokoth : Dieu des Moissons.
  • Aaedia : Mère de la vie et des naissances.
  • Ocaekot : Dieu du mal.
  • Loewyth : Dieu de la Mort.
  • Serath : Dieu de la Souffrance

Gouvernement

La nation Drulon est actuellement divisée en six clans qui se sont constitués au fil du temps à travers les guerres et les révoltes. Chaque clan est dirigé par un Korta, qui fait office de chef de clan. Bien que chaque clan ait des opinions différentes en politique, les Korta doivent répondre de leurs actes devant le conseil des Wyr et le Suva-Tovari. Il existe une hiérarchie très stricte chez les Drulons dont la figure de proue est le Suva-Tovari. C'est un chef suprême intraitable dont les paroles font force de loi. Ses conseillers sont les Mar-Tovari, des grands prêtres qui sont souvent considérés comme la voix même du Suva-Tovari.

En dehors du territoire du Suva-Tovari s'étendent les terres des divers clans, sous l'autorité des Korta. Les Korta gèrent leurs clans comme ils l'entendent et font office de porte-parole de leurs peuples durant les Wyr, qui sont des réunions regroupant tout les clans. De manière à préserver l'ordre et la justice, des Tovari sont nommés au sein de chaque clan. Ce sont les prêtres responsables de la Justice. Ils écoutent souvent les divers témoignages et les accusations puis rendent leur verdict, leur décision ne peut-être révoquée que par le Suva-Tovari et ses conseillers.

Il existe trois corps militaires chez les Drulons. La Garde d'Elite du Soleil s'impose comme la plus grande autorité militaire. Ses membres sont choisis parmi les meilleurs guerriers des arènes pour leur agilité et leur vivacité de corps mais aussi d'esprit car ces soldats seront destinés aux missions les plus périlleuses.

Le respect de la loi est un des aspects primordial de la culture Drulon. Chaque chose est écrite noire sur blanc avant que l'on ne fasse quoi que ce soit, une personne sans contrat ne peut absolument rien réclamer chez les Drulons. En cas de litige, l'affaire est portée devant un Tovari, dont le jugement rendu sera irrévocable. Les affaires criminelles se règlent en général par un combat-procès. Le Tovari choisi un Detak qui combattra l'accusé dans une arène. Si l'accusé ne s'y présente pas, il est d'usage de passer des contrats avec des chasseurs de prime pour tuer l'accusé qui ne se sent trop coupable pour affronter le jugement divin dans l'arène. Nombre de désaccords entre les membres de la population Drulon se règlent dans l'arène par le combat.

Quant aux relations avec les autres peuples, les Drulons les divisent en quatre catégories distinctes. Les alliés avec qui le commerce est libre et qui disposeront de l'aide Drulon en temps de guerre. Les « préférés », ces pays ont le droit de traverser librement le royaume Drulon, et l'immense privilège de pouvoir présenter des cadeaux à Nalor de manière à être entendu. Les pays neutres quant à eux n'ont aucun droit aux yeux des Drulons et sont regardés avec méfiance. Enfin les ennemis, qui sont des peuples ayant commis des crimes à l'égard des Drulons et de leur religion, sont tués à vue dans Reitroum.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Progress Quest ?

107 aiment, 53 pas.
Note moyenne : (161 évaluations | 12 critiques)
4,9 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Progress Quest
(18 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

64 joliens y jouent, 115 y ont joué.