Détails sur le gouvernement

Il existe dans la société drul une hiérarchie très stricte dans le pouvoir, dominée par le Suva-Tovari qui représente l'autorité suprême et est le porte-parole de Choath. Sa parole a valeur de loi, et toute hésitation à ses ordres est généralement punie de mort. Directement sous le Suva-Tovari se trouvent ses Mar-Tovari, ses Grands Prêtres. Les Mar-Tovari sont les porte-parole du Suva, et sont respectés comme si c'était le Suva lui-même qui parle.

Chaque clan fait régner son influence sur son propre territoire. Les Korta, ou chefs de clan, décident de la plupart des lois et représentent leur peuple lors des assemblées réunies par le Suva, appelées Wyr. Lors du Wyr, chaque clan a la possibilité de parler de ses propres problèmes, et de demander un vote du conseil. Le vote du Suva compte pour cinq voix, et si tous les Kortas sont en désaccord avec lui il peut perdre le vote. Pour préserver l'ordre et la paix, chaque clan de Drul possède un ou plusieurs Tovari, ou prêtres, qui peuvent écouter les délibérations de justice et décider de la sentence des criminels. Les clans utilisent ces Tovari pour des fonctions qui peuvent varier, mais ils répondent de leurs actes devant le Suva ou les Mar Tovari.

Enfin, Nalor a étable trois grands corps militaires. La garde du Soleil de Nalor est l'élite militaire, et représente la plus haute autorité dans ce domaine. Il s'agit de la garde personnelle de Nalor, et elle est envoyée dans les missions les plus périlleuses. Les gardes du Soleil sont choisis parmi les meilleurs combattants de l'arène, et parmi ceux qui font preuve de la meilleure stratégie et de la plus grande présence d'esprit. Un autre corps militaire est consacré au maintien de l'ordre et à la protection des frontières. Enfin, les bandes de guerriers doivent toujours êtres prêtes à partir au combat. Les clans du royaume fournissent ces bandes de guerriers en cas de besoin.

Les lois écrites sont l'aspect le plus important de la culture drul. Tout doit être écrit noir sur blanc. Si quelqu'un n'a pas de contrat pour prouver son bon droit, elle ne peut prétendre à aucune réclamation. Toutes les plaintes sont soumises à un Tovari pour jugement. Une fois que le jugement est prononcé, il est irrévocable. Dans les affaires criminelles, le Tovari peut décider de résoudre le procès par un combat si le cas pose difficulté. Le Tovari a alors la responsabilité de choisir deux Detaks qui combattront l'accusé dans l'arène. Si l'accusé l'emporte, il est libre. Les combats lors d'un procès ne sont en général pas à mort, et tuer un Detak lors d'un de ces combats entraîne la peine de mort. Si l'accusé n'est pas présent pour assister à son procès, ce dernier se déroule sans lui, et la sentence est prononcée. On loue ensuite les services de chasseurs de primes et d'assassins pour accomplir la sentence le plus rapidement possible.

Tout conflit entre les citoyens, les clans ou les guildes peut être résolu par un combat dans l'arène si les deux parties l'acceptent. Ou bien le Tovari demande aux deux citoyens opposés de se battre. Le Tovari applique ensuite la peine au perdant.

Hors de Drul, seuls les Mar-Tovari sont considérés comme les représentants du Suva. Toute agression menée à l'encontre d'un étranger sans le consentement préalable du Suva entraîne la confiscation des terres et l'exécution du contrevenant. Nalor considère quatre attitudes dans la diplomatie étrangère. La première est l'alliance. Drul engage des opérations commerciales avec ses alliés, et assiste leur défense en temps de guerre. Si l'allié est l'agresseur, Drul se réserve le droit de décider de l'aide à apporter. Le second niveau est celui de préférence. Un royaume bénéficiant de la préférence peut effectuer des suggestions à Nalor. Il a également la possibilité de commercer avec Drul sans utiliser d'éléments militaires. La troisième est la neutralité. Les rois et entités neutres n'ont aucun droit au sein de Drul, et seront considérés avec suspicion. Enfin, la quatrième est celle d'ennemi, pour ceux qui ont commis des crimes contre le peuple drul et sa religion. Les membres d'un royaume ennemi sont attaqués à vue dans le marais, et tout commerce avec eux est impossible.

Nalor n'impose pas de taxe monétaire, mais demande plutôt qu'un certain temps soit consacré à travailler pour le royaume chaque année d'un point de vue social. Ce travail peut être par exemple la construction de routes, la fortification des villes, ou encore le commerce avec les bandes de guerriers. La plupart des marchands, artisans et guérisseurs sont exemptés de cette taxe, et Nalor a parfois donné des aides aux aspirants artisans et guérisseurs pour les encourager à commencer leur profession.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Progress Quest ?

107 aiment, 53 pas.
Note moyenne : (161 évaluations | 12 critiques)
4,9 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Progress Quest
(18 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

64 joliens y jouent, 115 y ont joué.