La société drul

Structure générale 

Les Drulons sont un peuple aux croyances fortes et à al discipline très stricte. Chaque membre possède une place dans la société, et ne dévie pas du rôle qui lui est assigné. Toute activité est importante, et les gens sont fiers de leurs réalisations dans leur domaine. Les Drulons sont aussi des gens très croyants qui protégeront leur religion et leurs terres jusqu'à la mort. Les guerres passées ont rendu les Drulons méfiants envers les prêtres étrangers, de quelque religion qu'ils viennent, mais ne parlent pas ouvertement de ces questions, de peur de déclencher une autre guerre.

La vie quotidienne d'un Drulon consiste en les travaux de la ferme, les récoltes, la chasse ou la pêche, et leur temps libre se passe en effectuant des travaux annexes ou en dévotions religieuses. Les Drulons croient que la connaissance des parents se transmet aux enfants à la naissance, ou qu'elle s'apprend sur les champs de bataille. Les jeunes Drulons subissent des Epreuves de Connaissance à l'âge de douze ans. Ces épreuves servent à déterminer si le jeune Drulon a bénéficié des dons de ses parents. Si les épreuves sont concluantes, l'enfant est déclaré " doué " et adopte immédiatement ma profession de ses parents. Si les épreuves ne sont pas concluantes, les guerriers de la ville font passer à l'enfant une série d'épreuves connues sous le nom de Kakaril (rites de Guerre). Si l'enfant passe ces rites avec succès, il entre dans le rang des guerriers et reçoit une éducation. Sinon, il est envoyé dans les terres sacrées où il devra se débrouiller par lui-même. Les rejetés portent la Marque de Honte sur le front, au fer rouge, afin que le monde entier soit témoin de leur honte.

Les Drulons sont des gens très organisés. Tout chez eux est très structuré. La maison typique comporte peu de meubles, mais ils sont robustes et bien conçus. Chaque foyer possède en général un ou deux objets de valeur issus d'un héritage, et placés bien en valeur dans la maison. Au foyer, a mère est considérée comme l'autorité, et le père est à ses ordres. Toutes les affaires externes sont du ressort de l'homme, et sont traités dans des rencontres ou sur des places. Le mariage est considéré comme la bénédiction d'Aaedia, et représente un engagement à vie. L'héritage passe au plus âgé des enfants, sans distinction de sexe, tant que l'enfant demeure loyal à Nalor et à Drul. Tous les autres enfants choisissent ensuite de vivre avec le plus âgé, ou bien de mener leur vie seuls sans aide.

Les cheveux et la manière dont ils sont coiffés sont un important signe du statut culturel et social chez les Drulons. La mode varie de clan à clan. En général, les femmes ne se coupent les cheveux qu'à leur mariage, et la longueur de leur chevelure prouve qu'elles seront de bonnes épouses. Il est plus facile pour les classes aisées de conserver les cheveux longs, par souci de beauté. Les hommes tissent souvent leurs cheveux avec des perles pour montrer leurs accomplissements sociaux et politiques, les ennemis tués au combat, leur statut marital, et même les fautes qu'ils doivent expier.

Toute transaction dans le marais s'effectue dans le cadre d'un contrat. Les contrats peuvent aller d'une simple livraison à un meurtre. Les contrats sont toujours appliqués à la lettre, et les accords verbaux sont considérés comme nuls. Nalor a déclaré que tous les marchands et guérisseurs résidant en Drul sont exempts des travaux communautaires annuels que les autres citoyens doivent effectuer pour leur clan et leur royaume.

Les Drulons aiment les festivals, les tournois et les fêtes. Waerrn accueille des combats de gladiateurs et des jeux du cirque pour le plaisir de la population. Un combat par semaine est réservé pour ceux qui ont assez de courage pour entrer dans la garde du Soleil. Cette bataille est un combat général qui ne se termine que lorsque tous les combattants sont morts sauf un. Si une seule personne participe à cet tournoi, il est reporté d'une semaine. Les guildes, les clans et les citoyens peuvent organiser leurs propres festivals et jeux, avec l'approbation et le contrôle d'un Tovari.

Des olympiades annuelles sont organisées à la sortie de la ville. Les participants du monde entier y viennent pour concourir, et y acquérir richesse et gloire.

Coutumes et croyances

Le marais est considéré comme une terre sacrée. Dans cette optique, tous les peuples sont unis dans ces terres. Les Drulons considèrent la plus petite créature comme sacrée, et des prières sont récitées lorsqu'une créature est blessée sans intention de nuire. Tout ce que vous prenez, vous devez l'utiliser. Le gâchis n'est pas tolérable dans le marais.

Mythologie et folklore

Un gladiateur du nom de Nerikil s'opposa à 21 personnes dans l'arène, muni d'un filet et d'une épée. Non seulement il les vainquit tous, mais il ne fut jamais blessé. La même journée, il acquit sa liberté et on lui demanda de mener les armées à la victoire lors de la guerre des Neuf Rois. Mais la nuit même, il fut tué dans son sommeil par un assassin. On pense que son esprit erre encore dans le marais à la recherche de ses armées.

On entend également de nombreuses histories de monstres cachés dans le marais, ou encore de globes de lumière qui conduisent les voyageurs égarés à leur perte.

Problèmes actuels

Les Drulons vouent une haine passionnée aux Salaniens. Ils veulent décorer les murs du palais de Nalor avec leurs entrailles. Toute personne originaire du Nord est attaquée à vue, ainsi que toute personne suivant les préceptes d'Adell.

Les tensions avec le clan Vod sont monnaie courante.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Progress Quest ?

107 aiment, 53 pas.
Note moyenne : (161 évaluations | 12 critiques)
4,9 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Progress Quest
(18 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

64 joliens y jouent, 115 y ont joué.