Articles de Dojelito

La Douzième convocation de Cultes adellioniques fut tenue à Dojelito en 3147 TS. Cette Convocation posèrent les bases du culte tel qu’il est aujourd’hui. Cette doctrine est connue sous le nom d’Articles de Dojelito.

Article 1

Il est ici ordonné et décrété qu’Adonai, l’Unique, est omnipotent et infaillible. Les paroles de nos pères doivent être interprétés à sa Lumière.

Article 2

En vertu de l’article 1, il est hérétique pour un clerc d’Adonai d’enseigner le fait que d’autres dieux existent. Le panthéon des dieux que nous reconnaissons ne représentent en fait que des aspects multiples d’Adonai. En particulier, donner crédit à la rébellion de Lekmalior est une réfutation de l’article 1. Nul dieu ne saurait exister qui permet à une partie de sa création d’échapper à son contrôle. Un dieu qui crée une créature pouvant échapper à son contrôle n’est pas un dieu. Si l’existence individuelle de Lekmalior comme rebelle est acceptée, alors Adonai ne peut plus être considéré comme omnipotent et infaillible. Une telle croyance est hérésie contre notre dieu et contre son culte.

Article 3

Les autres « Dieux » ne sont de ce fait que différents aspects d’Adonai, créés pour représenter l’état naturel de l’homme, bon et mauvais. Ainsi, Dalimersh représente l’affinité de l’Homme avec la nature, Tlaren son industrie, Jolos so humanité sans limites, Lekmalior le mail qui sommeille en chacun de nous, Gqetak notre destin à tous, Tholac la démesure de notre orgueil et de notre égoïsme, Sako les étendues désolées de l’athéisme, et Niapterg notre tourment existentiel intérieur. Ces aspects du mal sont révélés dans la vision de saint Oreste, « Les Quatre enfers de Lekmalior ».

Article 4

Seuls ceux qui acceptent ces trois principes peuvent atteindre la parole divine. Il n’est pas interdit de prier les autres « dieux « de notre panthéon, ni d’édifier des temples en leur nom. Mais cela ne peut être fait que dans la connaissance d’Adonai et sous la discipline de son Haut Prêtre.

Article 5

L’âme d’un enfant nouvellement né est pure. Elle est créé par Adonai lui-même, et ne peut par conséquent entrer dans le monde imparfaite ou souillée du péché. Le baptême sacré reconnaît cette pureté et renforce la résistance de l’âme de l’enfant face au démon. En conséquence, aucun enfant ne saurait venir au monde sans être béni par un prêtre.

Article 6

Aucun enfant salanien ne saurait entrer dans sa famille sans avoir été baptisé au préalable par un prêtre sous l’autorité du Haut Prêtre d’Adonai. Aucun enfant, no d’une union qui n’a pas été sanctifiée par un prêtre, ne peut entrer dans sa famille. Tout prêtre demandant une compensation matérielle pour un tel service doit être condamné et excommunié.

Article 7

Adonai intervient rarement dans les affaires du monde. Son propos est ineffable et intangible. Cependant, il est du devoir de tout adepte de l’Unique d’appliquer sa parole telle qu’elle a été révélée à son Eglise. Car tout ce qui arrive dans le monde, même le plus petit événement, a un sens dans le plan de l’Unique. Ainsi, un fidèle d’Adonai doit agir en dévot, faire de bonnes œuvres et être fidèle à sa foi. De plus, nous devons tous protéger le monde que notre Dieu a créé, et réparer nos dommages éventuels. Comme l’écrit saint Jestel dans son œuvre, « Un brin d’herbe écrasé nuit à la Lumière ».

Article 8

En prière, demandons à Adonai de guider nos esprits, de nous protéger des hérétiques et de nous conduire dans sa Sainte Lumière.

Article 9

Sans la volonté et la présence d’Adonai, nous pouvons accomplir son dessein si nous sommes fidèles et sincères dans notre foi, toujours connaissant nos faiblesses et nos penchants à exercer le péché. Il est du devoir de l’Eglise d’assister les fidèles dans cette entreprise. Déclarer autre chose est hérésie, car cela implique qu’Adonai ne se souvient pas des faiblesses de l’espèce humaine qu’il a créée.

Article 10

Dans ces limites, Adonai nous permet de choisir notre destinée. Il souhaite, et c’est partie intégrante de Son plan, que l’homme n’agisse pas par pulsions mais qu’il soit libre de ses propres décisions. Son Eglise existe pour guider, non pour contraindre l’homme à la Vérité. La compulsion de l’homme à la Vérité est anathème, et elle remet en question les dessins de Dieu.

Article 11

La mort est un événement naturel, béni par Dieu., car il créa nos âmes pour qu’elles aient une durée brève pour accomplir Son dessein. Si une âme y a contribué, elle monte et ne fait plus qu’un avec la Lumière. Si elle a agi dans l’obéissance de Dieu et de ses commandements, elle peut revenir une nouvelle fois pour s’améliorer. Si l’âme a vécu dans le péché, elle n’est pas ravivée. Mais Adonai est miséricordieux. Si le pécheur exprime un repentir sincère, il pourra ressusciter.

Article 12

L’édification d’églises d’autres religions dans des terres sous l’influence d’Adonai n’est pas interdite. Notre foi est forte et notre cause est juste. Adonai ne veut pas la répression. Si notre Dieu est omnipotent et infaillible, pourquoi aurait-il besoin de l’aide de mortels autre qu’en prières et en vies vouées au bien ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Progress Quest ?

107 aiment, 53 pas.
Note moyenne : (161 évaluations | 12 critiques)
4,9 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Progress Quest
(18 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

64 joliens y jouent, 115 y ont joué.