Histoire

L'histoire apocryphe d'Aryiure (0 - 2958 TS), le temps des légendes

La plupart des cultures d'Aryiure croient qu'un grand cataclysme connu sous le nom de "La Grande Rupture" eut lieu il y a 3000 ans environ. Cet événement est également trouvé dans les histoires et les contes oraux des cultures en dehors de l'île. Certains croient que cet événement détruisit le monde, connu sous le nom de "Adelon" ( nommé a partir des documents restants) et que de ses ruines, "Adellion", qui signifie renaissance d'Adelon , pris forme. D'autres croient que « La Rupture » fut ce qui créa le monde à partir du néant et que rien n'existait auparavant. Beaucoup de contes et mythes parlent de plaines s'élevant au rang de montagnes, de montagnes s'affaissant et devenant des océans, et la mort, la destruction, le feu, ainsi que le ciel se changeant en flammes. Des tremblements de terre, inondations, tsunamis et chaque autre forme de calamité connue par l'homme ont été décrits en tant qu'élément de La Rupture. Toutes les cultures conviennent que de cet événement, seule une poignée d'élus survécue.

Peu d'écrits subsistent des premiers survivants, mais leurs ancêtres habitent toujours les terres d'aujourd'hui. Tous ce qui est connu de la période suivant la Grande Rupture s'est transmis de génération en génération sous forme de poésies, de chansons et de contes épiques et composent l'histoire orale des cultures. L'écriture était inconnue des habitants d'Aryiure à cette époque mais ces contes sont très vivants et passionnants. Ils racontent l'histoire des cultures, qui ont développé leurs propres croyances et coutumes au fil des siècles dans les régions diverses de l'île.

Une histoire qui passe pour être une des plus vieilles connues aujourd'hui vient de la culture des Drulons et parle de leurs ancêtres, qui explorèrent un haut marais jusque-là inhabité. Là, un temple antique fut découvert et dans ses ruines, fut fondée la ville de Waerrn.

D'autres histoires et chansons similaires racontent comment des chefs émergèrent pour former des communautés plus ou moins stables dans beaucoup de parties d'Aryiure. Le plus notable de ces derniers étaient le Surric des Sakoians qui unit les peuples du désert et fonda Sakril , Llecilia des Dalmites qui unit les habitants de la forêt, et Gizzran le Taran, un seigneur de guerre respecté parmi ceux qui vécurent dans les montagnes à l'ouest.

En plus des contes et des chansons, il existe également des prophéties qui ont survécu à l'épreuve du temps. Plus particulièrement, trois prophètes majeurs sont apparus dans les terres : Alkshem, Bakwere, et Ulinore. Deux des trois : Alkshem et Ulinore, sont devenus célèbres pour avoir prédit un futur radieux pour l'île. Bakwere ne fut pas vraiment considéré car ses paroles étaient dures. Pendant que la renommée des prophètes se développait, beaucoup prétendirent être des prophètes eux-mêmes, envoyés par toutes sortes de divinités. Les prophéties commencèrent à se répandre à travers Aryiure, et les différents dieux, croyances et formes de culte endoctrinèrent les diverses cultures, affectant leurs activités quotidiennes. Cette fièvre religieuse instaura "des conseillers prophétiques" à chaque coin d'Aryiure et bien qu'au début, les chefs aient été offensés par leur présence, les prophètes possédaient une grande influence sur le peuple. Des milliers se proclamèrent être prophète, certains se nommant les "haut-parleurs", du fait qu'ils étaient les porte-parole de "l'au-delà" et savants de ce qui etait à venir. Par la suite les dirigeants devinrent plus tolérants envers les prophètes, ceux ci usant de flatterie, et de promesses de gloire afin de gagner plus d'influence envers les chefs. Un exemple apparent de la ferveur religieuse de cette époque est immortalisé dans une célèbre légende Taran. Selon l'histoire, des centaines de Tarans se jetèrent dans le vide depuis le sommet du mont Vrol, clamant que les prophéties avaient prédit que cela devait être ainsi. Malheureusement, leurs sacrifices ne semble pas avoir été entendu des dieux puisque aucun impact évident sur le futur n'a eu lieu.

Une des prophéties attribuées au prophète mal-aimé, Bakwere, prédit une grande secousse et un raz de marée, qui se produirait dans l'océan des orages. Même pendant que l'océan des orages déchirait littéralement en deux et avalait les navires Sakoians, beaucoup de nations restaient trop fières pour accorder au grand prophète un quelconque crédit. Les chansons Sakoiannes racontent la façon dont leurs bateaux en bois furent balayés comme des feuilles mortes. La navigation en mer devint une pratique presque oubliée dans Aryiure durant les siècles ou les orages chaotiques persistèrent.

Même après que les orages se furent mystérieusement calmés, il fut rapporté qu'un tourbillon géant existait toujours en plein océan. Ce tourbillon, connu des cultures cotières d'Aryiure et d'ailleurs en tant que Caebrylla, ou "bouche des dieux" a toujours évoqué une grande crainte. Le plus récemment ce sont les marins Aethans qui ont dû éprouvé la sombre puissance de ses courants en explorant le sud d'Aryiure.
Après la grande secousse, des centaines de Tarans de plus se sacrifièrent sur le mont Vrol pour empêcher la colère du dieu du même nom. Vrol fut satisfait et accorda aux Tarans une moisson bienfaisante de trois fois leur rendement normal.

Une autre prophétie importante parmi les Dalmites prédit que dans un délai de 200 ans, le monde connaîtrait une guerre colossale due à l'émergence d'un nouveau royaume. Cette prophétie devint connue plus tard sous le nom de "la Prophétie des neuf rois" car elle prévoyait que neuf rois surgiraient pour apporter la destruction sur Aryiure. Alors que des prophéties semblables avaient été entendues partout sur Aryiure, beaucoup à cette époque furent saisi par ses détails étranges.

Si l'avènement des prophètes fut soudaine leur chute fut encore bien plus spectaculaire. Plusieurs des contes et des chansons suivant cette époque se sont concentrées sur les prophètes et leurs chutes. Dans ces contes, des prophètes concurrents enjoignaient leurs seigneurs de se faire la guerre, dans l'espoir de gagner encore plus de puissance et de prestige. Après plusieurs féroces et sanglantes batailles sans vainqueur, les seigneurs constatèrent la destruction de leurs terres, les pertes de leur peuple, ainsi que l'échec des prophéties et la dissidence croissante entre les prophètes de leurs nations. Les prophètes furent donc dépouillés de leurs titres et de leurs biens. Beaucoup de prophètes haut placés furent assassinés dans leur sommeil. Les prophètes restants répliquèrent en ralliant le peuple contre leurs chefs, les accusant de corruption et d'ambivalence envers les problèmes de leur peuple. Par la suite les gouverneurs proscrirent toute prophétie, et offrirent des récompenses contre tout prophète, mort ou vif.

Les prophètes fidèles aux prédictions d'Alkshem et d'Ulinore s'unirent sous la bannière de "la Vision Véritable" et encouragèrent les rebelles des royaumes à les rejoindre dans les montagnes. Les prophètes qui ne s'échappèrent pas furent considérés indignes et pourchassés et assassinés par les autorités. Pendant que les seigneurs joignaient leurs forces pour détruire les prophètes de la Vision Véritable, Bakwere réapparut mystérieusement, des siècles après sa mort supposée. Mais ses mots d'avertissement furent noyés dans le hurlement des foules et, confondu avec un rebelle, il fut assassiné. Ainsi, le seul prophète vraiment précis fut massacré.

Les peuples de la côte relatent les contes de bateaux étranges transportant de grands hommes du nord venant piller les villages. Ces hommes parlaient une langue étrange et apportèrent une grande destruction. Ils capturèrent également beaucoup de personnes, les enlevant comme prisonniers sur leurs grands navires. Plusieurs années après, ces bateaux étranges réapparurent en plus grand nombre, détruisant et pillant tous les hameaux près du littoral d'Aryiure. Des centaines, peut-être des milliers, de personnes moururent en défendant leurs vies et leurs villages, instillant une crainte de ces sauvages nordiques qui, dans certaines régions, existe toujours aujourd'hui. Une troisième attaque, beaucoup plus petite, eut lieu durant une période plus lointaine après un orage violent, mais les Aryiurans s'étaient unis et étaient préparés cette fois ci. Ils réussirent à repousser les étrangers, et capturèrent certains de leurs navires. Ces hommes étranges, qui se nomment eux-mêmes Rhallyns, semblent avoir développé du respect pour les peuples d'Aryiure après leur défaite.
Les ballades et lamentations, qui racontent le grand sacrifice des clans qui ont combattu les Rhallyns et leurs années de disette, sont communes dans les villes de marins. Des décennies plus tard, d'autres navires étranges furent de nouveau vus à l'horizon, mais ceux-ci transportaient un nouveau peuple vers l'île.

A la différence des navires précédents, qui étaient remplis de guerriers seulement, ceux-ci etaient plein des femmes, des enfants, et du bétail de ce nouveau peuple. Leurs traditions différaient sensiblement des peuples d'Aryiure et ils déclaraient avoir émigré du continent d'Ellkana, habité par les ancêtres des Merussans. Ils étaient venu cherché la liberté, car un seigneur corrompu contrôlait leur terre. Mené par un homme appelé Salan, ils devinrent connus sous le nom de Salanians aux autres peuples d'Aryiure. Après leur arrivée sur l'île, les Salanians réclamèrent une vaste partie des prairies de l'île tenue par les Aryiurans indigènes, comme leur terre. Ils s'allièrent avec un des clans natifs, occupant par la suite les plaines fertiles de l'est. Une ville fortifiée massive fut construite, et survit encore à ce jour: Salandorf. Par la diplomatie, ou si cela échouait, par la force et une connaissance supérieure, les colons de Salan parvinrent à chasser tout clan natif hostile des terres environnantes. Ceci est la cause de l'émergence rapide de "Sala".
Après avoir uni plusieurs des tribus isolées d'Aryiure, un certain nombre de Salanians quittèrent les plaines pour s'aventurer dans les marais où ils firent des échanges par diplomates et émissaires religieux interposés avec le Drulons. Cependant, des tensions surgirent entre les deux cultures quand les missionnaires Salanians proclamèrent les écritures sacrées de Waerrn comme étant fausses et hérétiques. Tout comme les missionnaires, les villages autour des frontières du marais commencèrent à se convertir à religion Adelonic, pratiquée par les Salanians.

Le chef irrité des Drulons, Suva-Tovari Ytthic, envoya des inquisiteurs soutenus militairement dans ces villages frontaliers pour arracher de leurs croyances la corruption qui s'y enracinait. Les villages de Semby et de Ferrig furent détruits et plusieurs douzaines de personnes exécutées après une révolte mineure qui s'ensuivit. Par la suite, plusieurs villages en dehors du marais déclarèrent leur indépendance vis à vis de Drul et gagnèrent le soutien militaire de Sala pour les protéger. Après plusieurs années de négociations infructueuses avec les Salanians, Suva-Tovari Gadri II déclara une guerre de purification.

La guerre fut courte et brutale, avec pour résultat plus de villes et villages brûlés, y compris un dans Sala. Tout Salanian capturés fut mis à mort par les Drulons, seuls quelques uns parvinrent à s'échapper et se sauver des terres entourant le grand marais.

Gadri érigea des avant-postes fortifiés le long des frontières du royaume de Drulon et décréta que tout Salanian devait être tué à vue. Ce fut là le commencement de cinquante années de combats qui s'étendit à tout Aryiure. Le temps de la prophétie Dalmite des neuf Rois était atteint.

Sala etait le nouveau royaume prédit, et une menace à l'existence des autres cultures. Avec chaque Royaume au sommet de sa puissance et le fanatisme religieux résurgent dû au regain d'intérêt pour les vieilles prophéties, la plupart des peuples pensèrent qu'il était temps de montrer aux autres nations que leur religion était la seule véritable. Seulement lorsque leur dieu aurait défait tous les autres, les prophéties des autres peuples se révéleraient comme honteuses et hérétiques.

Les Drulons combattirent les Salanians, les Salanians avec les Dalmites, les Dalmites avec les Tarans, et les Tarans avec les Sakoians et les Salanians. Bientôt toutes les cultures furent engagées dans une guerre brutale d'attrition. Les cultures plus modestes et les clans indépendants qui existaient auparavant furent exterminés durant ce conteste de force entre les plus grandes puissances. Des milliers furent tués pendant que la guerre se poursuivait sur tout le continent, pratiquement chaque cité fut rasée.

A la fin, cela ne prouva absolument rien. Les dieux avaient abandonné chacun à leur sort. La prophétie, qui leur avait promis les richesses du monde, apporta seulement une terre jonchée de milliers de cadavres, et des souvenirs âpres. Après la guerre, beaucoup des nouveaux prophètes furent pourchassés et tués à travers les terres d'Aryiure. Seule une poignée s'échappa et disparut dans l'anonymat. Cette période devint connue sous le nom de "Temps du meurtre".

Etonnamment, dans le carnage qui subsistait, un manuscrit, supposé écrit de la main de Bakwere fut trouvé. Il contenait des prédictions de tous les évènements qui eurent à se produire. La dernière stipule, "Et ceux qui ont prophétisé le pouvoir et la richesse furent assassinés, et leur sang ne fut pas pleuré par les hommes. Leur propre tromperie les a tués, tandis que leur faux titre, prophète, fut leur sentence de mort"

2958 TS

Maints royaumes se tournent vers la science pensant que celle-ci les différenciera et leur amènera la supériorité face à leurs rivaux. La guerre des neuf rois facilita la diffusion sur tout Aryiure de la connaissance que les Salanians avait apporté avec eux de l'étranger. Celle-ci incluait des compétences telle que l'alphabétisation ou la métallurgie. Un historien Salanian, Jonril, regroupa l'histoire antique des Merussan et celle des Ellkanan avec les traditions orales des diverses tribus d'Aryiure ainsi que le manuscrit de Bakwere afin de retracer l'histoire de l'île. Malgré qu'une grande partie de l'histoire orale ne contenait pas de dates et variait considérablement selon les cultures, une interprétation de l'histoire, toujours acceptée aujourd'hui, fut émise. Afin d'empêcher une autre guerre, une ville neutre fut fondée où toutes les personnes d'Aryiure seraient bienvenue. Érigée sur l'emplacement de certaines des plus sanglantes batailles, la cité de Caeril prospéra, les terres neutres alentour vinrent à être connues sous le nom de Bloodlands.

2959 - 2981 TS

Le commerce entre les cultures commence à évoluer tandis qu'elles reconstruisent tout ce qui a été détruit durant la guerre. Les Sakoians, Salanians et Tarans en particulier développent de bonnes relations commerciales, alors que les Dalmites et Drulons s'isolent dans leurs environnements respectifs.

2963 TS

Un traité proclamant la paix après la Guerre des neuf rois est signé et les frontières de chaque royaume sont établies.

3096 TS

Les commerçants Salanians commencent à établir des relations avec des campements Dalmites du Nord. Bien que le commerce entre les deux nations soit encore limité aux territoires locaux, l'augmentation des échanges de produits à travers les forêts affecte profondément la façon de vivre des Dalmites du Nord. Ils sont soudainement exposés au monde extérieur.

3096 - 3112 TS

A cause de la désillusion et de ce qu'ils voient comme une corruption croissante dans Sala, un groupe de Salanians, se nommant eux mêmes les Tars , cessent de suivre les préceptes d'Adell. Ils choisissent de suivre le dieu des Tarans connu sous le nom de Vrol. Fuyant Sala, ils s'installent dans les terres de l'ouest contrôlées par le clan Belath. En l'honneur de leur nouvel héritage spirituel, ils abandonnent leur identité Salaniane, pour adopter celle des Tarans. Mais ils sont accueillis en partie seulement par les autres clans Tarans et maintiennent toujours des relations amicales avec Sala. Le Clan Belath se renforce, grâce au nouvel afflux démographique.

3112 TS

Conre Aiolen rejoint le haut Conseil et aide à régir Sala. Il s'installe dans la grande cité de Salandorf et contribue à développer les relations entre Salanians et Dalmites.

3121 TS

Conre Aiolen et Ela Aiolen ont un fils. Nommé Rentholne Aiolen et désigné comme successeur de Conre, il perpétue le nom des Aiolen.

3154 TS

Une tragédie dans Caeril impliquant des gardes Salanians, une bande de Dalmites et des délégués de divers clans Tarans se solde par la mort de plusieurs personnes. En conséquence, les relations Sala et les clans Tarans se détériorent encore plus. Même le clan Belath clan cesse leurs relations ouvertes avec Sala.

3169 TS

Conre Aiolen et son épouse Ela Aiolen sont brutalement assassinés. Divers quartiers de Salandorf deviennent immédiatement incommodes. Rentholne parvient à écraser les débuts d'une révolte, lui gagnant l'immense faveur avec de la populace et du haut Conseil.

Rentholne Aiolen est élu au haut Conseil de Salandorf. Pendant cette même année, son épouse Ylirae Aiolen donne naissance à un fils. Il est nommé Mahatar.

3172 TS

Des pirates du Sud attaquent et pillent les régions côtières Sakoianes , capturant de nombreux esclaves.

3174 TS

Rentholne Aiolen et Ylirae Aiolen ont un autre fils nommé Rahkzan.

Un plus grand nombre de pirates attaquent et pillent de nombreuses régions côtières d'Aryiure. Ils prennent plus d'esclaves mais certains parviennent à s'échapper et à raconter des histoires au sujet du royaume d'Aetha, un archipel d'îles situé loin au sud-est d'Aryiure.

3186 TS

Le Surric de Sakoia meurt sans héritier et la recherche d'un nouvel héritier commence.

3189 TS

Dans le grand tournoi de la lame d'Edohein, Mahatar surpasse son frère Rahkzan. Ceci ruine les chances de Rahkzan de devenir un homme puissant au haut Conseil de Salandorf. Rahkzan fait voeu de vengeance et part sous le couvert de l'aube. Il s'enfuit dans les terres Tarans et trouve refuge dans la ville d'Adokon. En outre cette même année, à l'âge de 18 ans, Aelen devient le nouveau Teila des Dalmites.

3189 - 3196 TS

Inspiré par ses nouveaux amis d'Adokon, Rahkzan voyage à travers les terres Taranes prétendant être le fils de Vrol et parvient à unir presque tous les Tarans sous une même bannière, nommant cette nation Tariana. Ceux qui choisissent de le suivre se nomment Tarians et commencent à se préparer à une guerre contre Sala. Dans Sala ces événements sont considérés avec grande tristesse, mais les Salanians n'ont pas d'autre choix que de commencer à se préparer à un grand conflit.

3194 TS

D'étranges lumières colorées sont aperçues plusieurs nuits successives. La majeure partie d'Adellion peut voir ces lumières provenant du Nord. Certains disent qu'il s'agissait d'un portail étincelant dans le ciel de la nuit, comme si les dieux avaient ouvert les étoiles pour regarder au dehors. D'autres le voient comme un signe de prospérité à venir. D'autres rumeurs racontent que les habitants du Nord expérimentent quelque chose qui change le temps. Les peuples d'Aryiure sont stupéfaits par cet événement connu plus tard sous le nom de période des lumières. Dans les marais des Drulons, Tovari Nalor accède au trône du soleil et prend le manteau de Suva.

3196 TS

Rahkzan et ses armées de l'Ouest marchent et pénètrent par les forêts Dalmites, abattant tout ce qui se trouve dans leur chemin. Ils espèrent pouvoir attaquer la ville de Salandorf à son point le plus faible, mais les Dalmites ralentissent tellement leur progression par la forêt que les Salanians sont à même de se préparer à leur venue. Une bataille sanglante a lieu, mais les Salanians sont victorieux et repoussent Rahkzan dans les terres de l'ouest. Des milliers des vies sont perdues et seulement quelques guerriers qui ont combattu vivent encore pour témoigner des horreurs vécues. Cette bataille devient célèbre sous le nom de "bataille du champ pourpre". Bien que les Tarians aient perdu la bataille, leur amour-propre démesuré ainsi que leur motivation pour écraser Sala fait qu'il est plus que probable qu'ils lancent d'autres conflits. Rentholne Aiolen est parmi ceux tombés au champ de bataille et Mahatar Aiolen fut blessé.

3197 TS

Les Sakoians trouvent un nouveau Surric après une longue recherche. Plus d'Aethans arrivent sur leur île colonisée et un certain Yankris Paedlo émerge pour devenir ce qu on peut qualifier un chef. Dalmites et Salanians signent un traité connu sous le nom d'Accords Dalmites, dû à la menace éminente de l'ouest.

3197 - 3199 TS

La bataille a laissé le gouvernement de Sala dans un grand désarroi. Mahatar s'est rétabli jusqu'à un certain point et pendant l'année 3198 et le début de 3199, il contrôla les affaires du gouvernement, mais le temps chaud de Greawin devint insupportable pour lui. En dépit des efforts de tous ses médecins, il mourut en quelques jours. Son dernier acte fut un message d'amour à son frère devenu étranger. La conduite du haut Conseil passa à Sir Malcym Crydee, ministre du commerce de Mahatar. Les Sakoians trouvent enfin un nouveau Surric pour les mener.

3199 TS

Des orages commencent à se former autour de Caebrylla. Beaucoup craignent qu'ils ne deviennent aussi violents que les orages longs de plusieurs siècles des vieux contes. Les rumeurs que les habitants du Nord expérimentaient quelque chose avec le temps pendant la période des lumières réapparaissent maintenant, plus fortes que jamais. Les Sakoians découvrent que le Surric est un imposteur et un nouveau Surric est placé sur le trône.

3200 TS

Temps présent.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Adellion ?

53 aiment, 21 pas.
Note moyenne : (74 évaluations | 4 critiques)
5,2 / 10 - Moyen