Généralités sakoianes

Introduction

Les Sakoians croient que le Surric est Edalirin. Sa parole est loi et ses décisions sont incontestées. Le nom donné au siège de la puissance est Tar'il, ou le Trône de la Pierre. Ce trône est fait à partir de la roche la plus dure de tout Adellion. La pierre a été incrustée de milliers de gemmes. Le scintillement ou l'éclat du trône pendant le midi est si lumineux que la ville s'en trouve littéralement illuminée, quelque soit le quartier. C'est pendant cette période que le « Dieu du Soleil » rapporte les mots saints d'Edalirin. Le trône en soit a attiré des milliers de personnes de tous les coins d'Adellion à venir être témoin de la puissance de Surric, de Shiaq, ou de Dieu du Soleil du désert.

La culture du désert s'améliore chaque jour. Les bijoux sont choses communnes dans les terres des Sakoians. Des nourritures exotiques, des animaux rares, une variété de marchandises tissées, plusieurs formes de poteries et bien d'autres choses peuvent être vues dans les bazars. La capitale, Sakril est remplie de centaines de bazars de ce type. L'eau est très précieuse dans les terres des gens du désert, tant elle est prisée. Par conséquent, donner de la salive à quelqu'un revient à lui donner un morceau de sa vie. Beaucoup de leurs pactes et accords sont solidifiés avec de la salive.

Histoire

Il y a bien longtemps, les tribus s’assemblaient et se rompaient, et l’équilibre du désert était grandement dérangé. Les clans et les tribus de nomades arrivaient au pouvoir et s’écroulaient le lendemain. Les gens cherchaient une réponse à leurs problèmes, ils cherchaient un homme qui les sauverait de leurs vies de souffrances. De nombreux chefs prédirent qu’un homme connu sous le nom de Surric arrivera pour sauver le Désert de la destruction totale.

Et c’est ainsi que fut fondé le royaume des Sakoians, ayant pour capitale Sakril, avec à sa tête Surric le Grand. Bientôt, les trois grands prophètes arrivèrent sur les terres : Alkshem, Bawkere et Ulinore entament leurs prophéties. Ulinore et Alkshem prédisent un futur optimiste aux chefs d’Adellion assez naïfs pour les croire, tandis que Bakwere est fuit pour la peur qu’il inspire, et ses prédictions tragiques. D’autres commencèrent également à devenir célèbres, affirmant être des prophètes voyant à travers les yeux des dieux eux-même. Et c’est ainsi que commença l’Ere des Prophètes.

Des années plus tard, le second Surric apparaît dans une tempête furieuse. Surric meurt peu après.

Des décénies plus tard, Surric II passe le pouvoir à son troisième fils, qui sera connu sous le nom de Suric III.

Les prophètes prêchent qu’un lointain royaume de feu tombera bientôt, amenant un temps de troubles et de confusion sur les Sakoians. Durant ce temps, Surric III règne sur les terres. Son autorité lui vient de l’hérédité, et nombreux sont ceux qui remettent en question son authenticité.

Les prophètes Sakoians prédisent un temps où le chef du territoire, maintenant connu héréditairement sous le nom de Surric, disparaîtra, plongeant ses citoyens dans une période de désespoir. Il est dit qu’un faux Surric que les prophètes appellent l’ « Aveugle Surric » dirigerait les Sakoians d’une main de ferre, détruisant pratiquement toute la nation.

Une « contre prophétie » émerge, répandue par les bardes et les tribus nomades. Elle affirme que la disparition de Surric rendra le désert plus fort, en rendant les gens plus autonomes et en renforçant leurs liens avec les dieux. On ne sait pas si cette contre prophétie est vraiment le fruit d’une vision de prophète, ou si c’est un plan du gouvernement pour rassurer les gens. Néanmoins, l’actuel Surric passe beaucoup de temps à voyager, travaillant à faire de ses citoyens des gens unis et forts.

Des décennies plus tard, le ressentiment grandit contre l’isolationnisme politique de l’actuel Surric et de son fils : plusieurs tribus et villes Sakoiannes s’affranchissent du pouvoir de Surric et de la capitale Sakril. Les prochains Surric devront diriger un territoire fracturé en plusieurs tribus divisées et villes indépendantes.

Géographie

Le désert est un endroit dur à vivre, mais les Sakoians sont parvenus à y survivre depuis des générations. On peut y trouver nombre de villes et villages, batîts au fil du temps par cette merveilleuse culture, le plus renommé d'entre eux étant Sakril où l'activité bat son plein.Viennent ensuite des villes plus petites, telles que Daular, spécialisée dans le travail du métal; mais également Verem, la seconde plus grande ville du désert; sans oublier Achersul, située près d'un oasis et bénéficiant ainsi de réserves d'eau. N'oublions pas la ville de Queur, dont le puit sert à toutes les villes du désert dans leur aprovisionnement quotidien en eau, ainsi que Rilper, réserve sans égale de minerais, mais où la survie est rendue très difficile par le manque d'eau et de denrées alimentaires.

Religion

Les Sakoians sont des gens pieux, ayant constemment conscience de la main d'Edalirin, et montrant en permanence leur foi en Sa volonté.

Pour les Sakoians, Edalirin est le créateur de toute chose. C'est lui qui créa le monde, la lune et le soleil à l'aide d'essences cosmiques, les terres grâce à ses larmes, les animaux, des plus petits aux plus gros.
Le temps passa, et Adellion grandi, mais Edalirin réalisa qu'il y avait trop de vie. Rien ne mourrait jamais, il n'y avait ni équilibre ni ordre.
Eldalirin, se privant d'une partie de lui même, façonna une nouvelle entité, son fils: Yealath, le Dieu de la Mort. Et Adellion connut la mort. Le monde pouvait maintenant évoluer encore plus, et Eldalirin était très fier de son fils. Yealath devait faire mourrir les anciens, e tles aider à se réincarner dans une nouvelle vie.

Mais Yealath s'ennuyait, il ne pouvait parler qu'à son père: il était triste. Pour le rendre heureux, Edalirni créa les montagnes et leur dieu: Cirath, le sable (et la désolation) et son dieu: Velind, la douleur et sa déesse: Asin. Yealath était heureux, il avait à présent trois nouveaux amis immortels avec qui s'amuser, et qui ne pouvaient être atteints par le touché motel de Yealath.

Mais un jour Edalirin se sentit mal, une énorme douleur envahissait son torse. Ses enfants se rendirent à ses côtés: Velind vit des souillures parcourirent le corps d 'Edalirin. Son père avait des impuretés qui devaient être enlevées. Quand Asin regarda, elle vit la souffrance. Elle plongea à l'intérieur d'Edalirin et tira de toute sa force. Après quelques instants, la souffrance d'Edalirin fut libérée. Dans sa main, Asin tenait un portait d'Edalirin. Edalirin sourit chaleureusement et félicita sa fille d'avoir créé la vie à partir de la souffrance qu'il portait. Cette vie serait appellée Qiathiel, déesse du Mal. Et Adellion fit connaissance avec le mal et les mensonges.

Mais Qiathel perturbait le cercle de la vie, elle mentait et amenait le mal, elle dit à Edalirin que toute vie ne devait jamais mourrir. Ce mensonge éternel dérangeait le monde. A cause des mensonges de Quiathel, Adellion tomba dans un cercle de chaos et trembla sous le poids des mensonges que Qiathel avait répendu. C'est durant cette période que Qiathel, se servant du pouvoir de création donné à tous les dieux, créa des dieux par elle-même et leur donna des pouvoirs divins.

Edalirin se précipita pour tenter d'arrêter Quiathel, mais il était trop tard. Elle avait déjà créé quatre dieux: Ethelle, déesse de la naissance, Ybobaen, dieu des Forets, Glaewen, déesse des récoltes et Chelad, dieu de l'eau, et ils furent montrés à la vie présente sur Adellion. Quand les gens d'Adellion commencèrent à les prier, ils prirent de plus en plus de pouvoir. Edalirin ne pouvait défaire ce que sa fille avait fait, alors il banni Qiathiel des terres qu'il avait créé.

Edalirin avait donné au monde d'Adellion la liberté de choisir, mais Qiathiel avait perverti ce choix avec ses mensonges.

Gouvernement

Les Sakoians sont dirigés, au plus haut niveau des institutions, par cinq personnes :

1) Surric, le Dieu-RoI. Il règne sur les terres, et a toujours été le chef des Sakoians. Il doit diriger le pays et s'occuper des problèmes religieux majeurs, avec l'aide du second chef religieux: Le Grand Tier.

2) Lorelay Suprême, chef du Sol-Tarn. Il reçoit tous les rapports des Lorelay (des sortes de maires) de chaque ville et villages, et s'occupe d'organiser les projets de loi à proposer au Surric ainsi que de le conseiller. Il gère également les relations extérieures de l'Empire.

3) Gran Tier, attaché de Surric, seon chef de Vol-Tarn. Le Gran Tier est le porte-parole et le conseiller de la communauté religieuse de l'Empire Sakoian, et ne répond de ses décisions qu'à Surric lui-même. Il réside souvent dans la grande école d'entraînement religieux et dans le temple de Verem, mais rencontre souvent chaque semaine les autres membres du conseil pour les informer des nouveaux problèmes qui requièrent leur attention.

4) Asbaar, guardien personnel de Surric et général en chef. L'Asbaar Sakoien est une position très enviée parmi la caste guerrière. Il dirige l'ensemble des forces militaires de l'Empire d'une part, et protège le roi de l'autre. Asbaar est une des positions les plus respectées de l'Armée Sakoian.

5) Lan-Kor, maître des ombres de Septi Tarn. Littéralement, Lan Kor veut dire « maître des ombres » en Taril. Le Lan-Kor conseille Surric des dangers potentiels de sabotage, dirige les missions dans le grand réseau d'espionnage Sakoian. Le Selue sert de branche militaire au Lan-Kor en temps de guerre, même si c'est de manière informelle.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Adellion ?

53 aiment, 21 pas.
Note moyenne : (74 évaluations | 4 critiques)
5,2 / 10 - Moyen